En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Lien école-entreprises

Tous les articles (3)
  • Le BTS est- il a la portée de tout le monde ?

    Catégories :  Accueil
    Par ANNE OILLIC, publié le vendredi 26 juin 2015 22:06 - Mis à jour le vendredi 26 juin 2015 22:10

    Toute la classe de 1.5 était réunie le jeudi 5 mars 2015 à l’initiative de M. Rousseau enseignant en études économiques au lycée professionnel Michelet. Cette réunion d’information portait sur la présentation par Monsieur LECLERC, chef de travaux du lycée polyvalent Aimé Césaire de Clisson, du Brevet de Technicien Supérieur (B.T.S) Etudes et Economie de la Construction (E.E.C.).

     

    Motivation et appréciations

    Tout d’abord, l’intervenant nous a dit que pour un B.T.S. il faut être très motivé. L’obtention d’une mention au Bac est indispensable quand on vient d’un bac pro : mention assez bien soit 12 de moyenne générale, mention bien soit 14 de moyenne générale, mention très bien soit 16 de moyenne générale. Mais pour entrer dans la formation, la moyenne n’est pas le seul critère pris en compte. En effet, la  priorité concerne surtout les appréciations !

     

    La concurrence entre les Bac

    Beaucoup de demandes viennent d’élèves de Bac pro comme de ceux de Bac S ou bien S.T.I.2D. Ce qui peut démarquer de façon favorable les élèves de Bac Pro c’est qu’ils ont un avantage dans les matières professionnelles par rapport aux élèves de Bac S par exemple.

     

    La voie de l’alternance

    Cet établissement peut aussi offrir un BTS en alternance, mais pour cela il faut qu’il y ait au minimum dix élèves pour ouvrir une section. Ainsi, le jeune touchera un salaire équivalent à 65 % du salaire moyen interprofessionnel de croissance (S.M.I.C.).

     

    Une licence professionnelle après le BTS

    Le Lycée Aymé Césaire propose aussi une licence professionnelle économiste de la construction pour devenir spécialiste de la maquette B.I.M. (building information modeling). La licence consiste ainsi à approfondir les connaissances du BTS. A l’issu de cette formation le jeune détient un niveau Bac +3.

     

    On vous le rappelle : le dossier de B.TS comprend les trois bulletins de première et les deux de Terminale bac. 

    Alors, allons-y !

     

    Romain MOUNEREAU et Maxime LOUCHARD

  • Notre rencontre avec Sarah DUTEIL

    Catégories :  Accueil
    Par CELINE LE BRAS, publié le mardi 26 mai 2015 20:01 - Mis à jour le mardi 26 mai 2015 20:03

    Notre rencontre avec Sarah DUTEIL

    Âgée de 25 ans Sarah Duteil fait partie de l’association 100 000 entrepreneurs.

    Les 100 000  entrepreneurs encouragent les jeunes (collégiens, lycéens et étudiants) à entreprendre, ils sensibilisent les jeunes comme nous et leur font comprendre l’esprit d’entreprendre pour les motiver. Les entrepreneurs parlent de leurs parcours avec des échecs, de leurs motivations, c’est ce qu’ils aiment transmettre.

    SES ETUDES

    Sarah Duteil est Diététicienne Nutritionniste, titulaire d’un BTS qui comprend l’apprentissage des bases comme la physiologie humaine, les pathologies, la nutrition, les techniques culinaires, les aliments, les régimes alimentaires et  la biochimie.

    SON PARCOURS

    Elle a eu l’opportunité d’avoir son propre cabinet à l’âge de 21 ans. Cela fait maintenant 4 ans que son entreprise fonctionne, elle travaille aussi dans des crèches et des maisons de retraite.

     LES CONSEILS DE SARAH DUTEIL

    - Avoir confiance en soi.

    - Se déplacer, c’est se démarquer.

    - Ne pas hésiter à contacter plusieurs entreprises.

    Chloé, Mabinty et Diankemba, élèves de 3e prépa pro, 19/05/2015.

  • A la rencontre de Marie-Line Delépine, peintre en décors

    Catégories :  Accueil
    Par VERONIQUE FONTANA, publié le samedi 21 mars 2015 23:48 - Mis à jour le lundi 23 mars 2015 10:00

    A la rencontre de Marie-Line Delépine, peintre en décors

    Dans le cadre de la semaine de l’entreprenariat au féminin, nous avons reçu une femme entrepreneure au lycée Michelet.

    Pour faire le lien entre l’école et le monde du travail, grâce à l’association 100 000 entrepreneurs, Marie-Line Delépine est venue nous  rencontrer, une femme « pleine d’énergie et de ressources ».

    Elle est intervenue mardi 10 mars auprès de la classe de 1ère BAC PRO Aménagement Finition.

    Marie-Line Delépine a raconté son parcours professionnel atypique : à 45 ans, après 23 ans dans une banque, elle a rendu son tablier pour assouvir sa passion. Elle a créée son entreprise de peinture en décors et est devenue  en même temps… directrice de l’école Murs Dec’ de Nantes.

                         

                http://www.mursdec.com/

     

      Elle a amorcé la réflexion et les échanges avec les élèves à partir d’une phrase :

    Entreprendre est un état d’esprit qui signifie se mobiliser autourd’un
    projet et le concrétiser.

    Pour nos élèves, entreprendre c’est :

    « être capable de faire quelque chose »

    « se donner une ligne de conduite »

    « se voir dans l’avenir »

    « gérer quelque chose et prévoir »

    « être autonome »

    « oser, avoir de l’ambition »

    « se donner les moyens »

    « fixer les besoins »

    « envie de faire bien »…

     

    Beaucoup d’idées qui ont permis d’engager un dialogue de qualité….

    G. Clouet, professeur de peinture/ aménagement finition, V. Fontana, professeure-documentaliste et L. Tellier, professeure de Prévention/Santé/Environnement

Trier par
Catégories
Auteurs